[LVD #14] Je vais chercher le soutien là où il est !

Aujourd’hui, je veux te parler de tes bonnes fées, tu sais, celles qui t’entourent depuis le début de ton aventure entrepreneuriale ! Alors, je te rassure, non je n’ai pas encore d’hallucination et je ne vois pas des nuages de poussières d’étoile le soir quand je m’endors. En fait, je te parle bel et bien des joyeux humains qui gravitent autour de toi (familles, amis, relations professionnelles, rencontres entrepreneuriales, etc) qui t’envoient un dosage extrêmement élevé de “Good Vibes" comme on dit sur Instagram (ou de bonnes ondes comme on dit dans le Larousse).

Oui, la semaine dernière, on a bien tapé sur le bout de nez de nos proches et pas que, qui en toute bienveillance, t’envoient les conseils les plus casse-pieds que l’on puisse envisager (et globalement un poil à côté de la plaque). Cette semaine, j’avais vraiment envie de voir le verre à moitié plein en t’aidant à trouver et aduler tes bonnes fées pour que ton énergie entrepreneuriale soit au max de la pêche.

 La Vraie Dose #14 : Je vais chercher le soutien là où il est !

La Vraie Dose #14 : Je vais chercher le soutien là où il est !

“Il y a parmi ce brouhaha constant de personnes qui t’angoissent plus qu’elles ne t’apaisent, des bonnes fées.” 

Tu sais, dans la 9ème newsletter, je t’ai parlé d’un des traits de ma personnalité : mon hypersensibilité. Ce qui est bien drôle avec cette histoire de sensibilité version hyper c’est que j’ai tendance à avancer avec mon coeur (sortez les violons). Du coup, je manque parfois un peu de lucidité sur les gens qui m’entourent.

Avec l’entrepreneuriat, je ne sais pas pour toi, mais moi j’ai gagné en clairvoyance de façon astronomique quant à l’analyse des joyeux humains qui m’entourent. Alors, je ne suis pas, encore une intelligence artificielle à moi toute seule, mais je crois vraiment que j’ai appris à mieux m’entourer. À aller chercher des êtres avec qui l’énergie se partage de façon réciproque.

Alors, tu vas me dire “merci Sarah pour ce beau cheminement spécial semaine de la méditation, mais quel est le rapport avec l’entrepreneuriat dans tout ça ?”. Et bien cher ami, sache tout d’abord qu’en tant qu’être imparfait, je n’ai toujours pas commencé à méditer alors que ça ne me ferait clairement pas de mal. Mais surtout, ce cheminement de développement personnel est en fait une des clés de réussite de ton projet entrepreneurial !

Tu sais, quand tu t’es inscrit à La Vraie Dose, tu es arrivé là parce que tu étais un peu en mal d’énergie entrepreneuriale, parce que tu te sentais un peu comme enfermé dans cette foutue montagne russe émotionnelle de l’entrepreneur. Alors, lorsque j'ai créé La Vraie Dose, j'ai commencé par t'écrire une petite lettre pour te dire que j'avais envie de t'offrir l'apaisement dont tu as besoin parce que l'énergie est essentielle à la réussite de ton aventure !

Alors oui, tes proches ne comprendront pas vraiment ta réalité entrepreneuriale, oui il y a aura nos amis les conseils relous dont nous avons parlé la semaine dernière qui pointeront le bout de leur nez, oui on sera souvent sur un atelier “enfoncage de porte ouverte” (exemple : ça ira mieux demain ou l’entrepreneuriat est un long chemin). Malgré tout cela, il y a parmi ce brouhaha constant de personnes qui t’angoissent  plus qu’elles ne t’apaisent (car te voir entreprendre les angoisses à un niveau plutôt hautement haut), des bonnes fées. 

“Tu sais ta bonne fée, c’est celle qui est juste là […] Pour t’écouter geindre et te plaindre de trucs dont elle ne comprend pas 70% des tenants et aboutissants mais qui te regarde avec un joli sourire et qui te tend une petite main”  

Je sais que ce n’est pas forcément évident de voir qui sont ces bonnes fées. Pourtant tu en connais au moins une. Tu sais ta bonne fée (même si j’utilise le terme cendrillonesque de fée, l’être en question peut-être de tout genre bien entendu), c’est celle qui est juste là pour tendre l’oreille. Pour t’écouter geindre et te plaindre de trucs dont elle ne comprend pas 70% des tenants et aboutissants mais qui te regarde avec un joli sourire et qui te tend une petite main qui dit “tu veux un câlin”.

La bonne fée c’est aussi celle à qui tu peux dire les vraies choses. Tu vois celle à qui tu peux dire “euh ouais non en fait j’ai pas trop le budget pour un resto” et qui respecte ça en te disant “on se pose à la maison c’est plus sympa” ou qui insiste, avec délicatesse, pour t'inviter.

La bonne fée c’est également celle qui comprend que là tout de suite, tu n’es pas dispo. Que tu travailles / te tortures l’esprit toute la journée / essaies de te former sur des sujets que tu ne maitrisais pas ce matin / avances poliment sur ta todo pour hier (rayer les mentions inutiles) et que pour les prochaines soirées, t’as plutôt envie de rester sous ton plaid (oui il peut faire froid l’été quand on vit en rez de chaussée). Et par comprendre, j’entends aussi “ne pas te culpabiliser” bien entendu.

La bonne fée peut d'ailleurs être aussi celle qui comprend que là tout de suite tu n'as pas envie de parler de ton projet. Tu sais, celle qui ne te pose pas la fameuse question "alors ça en est où ton projet ?" dont nous avions parlé dans la 8ème newsletter de La Vraie Dose. Non au contraire, grâce à elle, tu vas te changer les idées, oublier un peu ton projet et n'être que toi !

La bonne fée c’est enfin celle qui te rappelle même et surtout quand tu ne lui demandes pas qu’elle croit en ton projet. Elle te le dira subtilement d’une façon ou d’une autre… Par exemple en te disant “il faut que tu continues” mais aussi en te disant avec un petit sourire plein de bonnes intentions “je peux faire un post à propos de ton projet sur les réseaux sociaux” ou encore “oui j’ai parlé de toi à un ami, il a trop aimé, il s’est inscrit”… Nan parce que ce n’est pas toujours évident de dire clairement les choses à un entrepreneur (c'est qu'on est susceptible quand on entreprend un projet et qu'on l'aime à fond les ballons)

En gros, ces bonnes fées tu les connais. Ce sont celles qui comme ça l’air de rien, t’apportent ton petit shoot de bon karma sans se faire remarquer.Parfois en t’aidant de façon très perceptible pour ton projet, parfois en te permettant juste d’être bien dans ta peau et c’est quand même majeur (nan parce qu’en soit, au début d’un projet, on peut un peu compter que sur soi-même et sa motivation pour y arriver).

“Il faut se concentrer là tout de suite sur tes bonnes fées. Car elles, elles vont t’aider à avancer. À garder la pêche. À garder une vie hors de l’entrepreneuriat” 

Alors oui, tu en as remarqué des gens qui autour de toi étaient un peu quichasses. Ce sont ceux qui au lieu de te réconforter, t’angoissent. Qui au lieu de te comprendre, te culpabilisent. Qui au lieu de faire attention aux signaux faibles, font comme si tu avais les mêmes problématiques professionnelles et financières qu'eux. Oui ces personnes, tu les connais.

Franchement, je vais être honnête avec toi, parfois j’ai ressenti un manque d’empathie autour de moi. Un texto que tu écris pour raconter ton dernier bobo émotionnel et qui se solde par un délicieux “oh mais c’est pas grave de quoi tu te plains” (ah oui là maintenant que tu le dis, ça va mieux en effet). Un petit sourire en coin qui dit “je sais que c’est la merde là actuellement ta petite folie entrepreneuriale” mais tu en resteras sur le petit sourire car tu ne dégoteras pas plus de soutien là. Un délicat “mais on te voit jamais” qui je pense n’était pas méchant mais qui si tu es plutôt en bas des montagnes russes sonne comme “ah nan mais en plus de patauger dans la semoule avec ton projet, tu patauges dans la semoule avec ton entourage aussi”.

Et tu veux que je te dise un truc ? Attention la phrase suivante est ostensiblement sponsorisée par l’agence nationale de la bien-pensance, ces personnes qui tombent un peu à côté voire allez appelons un chaton mignon un chaton mignon, te blessent, sont des personnes super, sûrement pleines de bonne volonté et qui ne pensent jamais mais alors jamais à mal. Mais là maintenant tout de suite, tu ne peux juste pas te reposer sur elles pour trouver l’énergie de mener ton beau projet à bien. Et c’est vraiment pas grave, tu vivras d’autres trucs super chouettes avec elles, c’est sûr.

Tu sais, je ne veux surtout pas tomber dans le cucu la praline en te disant “au moins, tu sais qui sont les vraies personnes sur lesquelles tu peux compter”. Non, je ne veux pas tomber là dedans. D’abord, car nous ne sommes pas sur un skyblog des années 2000. Mais surtout car on aime tous nos amis, nos familles, nos relations, pour des raisons différentes. Et tu n’as pas forcément la même connexion, la même aisance, la même proximité avec chacun de tes proches. Et puis tu as face à toi des personnalités bien diverses qui comprennent plus ou moins bien ce que tu vis là dans ton tourbillon entrepreneurial.

Mon point, il est plutôt de te dire, qu’il faut se concentrer là tout de suite sur tes bonnes fées. Car elles, elles vont t’aider à avancer. À garder la pêche. À garder une vie hors de l’entrepreneuriat (et je voudrais bien te dire que c’est essentiel mais je ne trouve pas le mot “essentiel” assez fort pour expliquer cela). À te décharger nerveusement quand il y a besoin d’une petite vidange de l’esprit et que comme moi tu n’as pas encore trouvé l’appli méditation de ta vie !

Et le truc cool c’est que même en entreprenant, même en ayant la tête un peu embrouillée et même en développant un certain égocentrisme lié à ton stress entrepreneurial, t’es sûrement la bonne fée de quelqu’un, tu l’as été ou tu le seras. En tout cas, je suis sûre que ces bonnes fées de l’entrepreneuriat m’ont bien aidée à être aussi un peu plus à l’écoute du monde qui m’entoure !

💖💖💖💖💖

Donc voilà ce que je voulais te dire aujourd’hui : concentre-toi sur tes bonnes fées. Elles ne sont pas forcément des entrepreneurs, des mentors, des consultantes mais en revanche elles te font circuler une énergie à couper le souffle. Elles ne te jugent pas mais te comprennent, elles te laissent te confier avec l’oreille bien à l’écoute, elles savent te mettre à l’aise quand tu ne l’es pas… etc. Une chose est certaine : elles sont un joli moyen de trouver de l’énergie pour faire avancer ton projet dans la direction que tu souhaites !

Allez, je te laisse achever la lecture de cette newsletter bien dégoulinante de bons (mais vrais) sentiments et aller te replonger tranquillement dans le moment de grâce national que nous vivons grâce aux bleus (c’est qu’en nous apportant un petit moment de kiff plutôt quali, ils nous ont aussi envoyé un max de belles énergies de type “quand on y croit fort fort fort, tout est possible !). Je profite juste de cette lettre pour remercier ma jolie brochette de bonnes fées (âme soeur, famille, amis, lecteurs de La Vraie Dose qui me partagent toutes leurs sublimes avancées, il y en a vraiment pour tous les goûts) pour l’énergie que vous m’apportez depuis le début de mes lubies entrepreneuriales !

💖💖💖💖💖

Tu as aimé cette 14éme newsletter de La Vraie Dose ? Et bah, tu peux retrouver toutes les précédentes vraies doses en cliquant ici et tu peux même t'inscrire pour recevoir chaque lundi ton vrai boost entrepreneurial en appuyant sur ce beau bouton rouge :

Sarah François