[LVD #11] Je ne sais pas par où commencer !

Pour cette 11ème newsletter de La Vraie Dose, je t'ai proposé un petit retour vers le passé en te faisant revivre mes débuts d'aventure entrepreneuriale. Plus précisément, vers ce premier lundi matin où tu es en pure folie, où tu débordes littéralement d'énergie, où une nouvelle idée arrive en moyenne toutes les 2,5 secondes dans ton cerveau !

Le grand jeu va donc être de canaliser cette énergie, de structurer tes idées, de prioriser tes tâches et faire des vrais choix (allez ça commence déjà). Alors, par commencer lorsque l'on démarre un projet entrepreneurial ? Comment faire des choix parmi toutes ces idées qui me font un petit peu mal à la tête ?

Suis-moi pour découvrir un petit résumé de cette dernière newsletter si tu l'as manquée et pour la télécharger en intégralité si jamais tu l'as manquée (ou que tu veux la dévorer à nouveau - c'est permis !) en cliquant sur le grou

 La Vraie Dose #11 - Je ne sais pas par où commencer

La Vraie Dose #11 - Je ne sais pas par où commencer

Kikou petit angoisse de la page blanche 

Bon, allez, je ne te l'apprends plus : avec La Vraie Dose, je veux avant tout te mettre à l'aise avec leton quotidien entrepreneurial pour t'aider à garder une énergie de feu. Alors, comme toi, comme tout le monde, j'ai vécu cet instant stressant tu passes d'un fourmillement d'idées infini à un grand moment d'angoisse : le syndrome du "je ne sais pas par commencer". On remarque ici que dés les premiers balbutiements de ton projet, ton ascenseur émotionnel est déjà en excellente forme pour te faire vivre toujours plus de sensations entrepreneuriales ! 

Le souci dans cette histoire, c'est qu'à force d'avoir beaucoup d'idées, c'est comme si tu n'en avais pas. Tu ne sais pas quelles sont tes priorités, tes méga priorités, tes objectifs à court terme, à long terme. Et tu restes donc un peu hébété devant ton ordinateur et tes post-its à vouloir transformer en entreprise, ce bout d'idée griffonné sur un ticket de métro ou une enveloppe de la CAF mais sans aucun guide sous la main.

Et si je commençais par créer des statuts ? Hein, ce serait pas le bon plan malin par hasard ?

Alors, une des premières idées que m'est venue à l'esprit pour me structurer un peu dans mon projet, a été d'incorporer juridiquement ma société. Si mon entreprise existe dans ma tête, autant la faire exister aux si beaux yeux de la loi, non ? Et bien... disons que dans cette 11ème newsletter, je t'explique pourquoi c'est une fausse bonne idée et qu'il faut au contraire créer des statuts le plus tard possible dans le chemin de vie pour ta société...

La vraie première chose à faire lorsque tu lances une boîte, et là j'ose un parti pris, est véritablement de déterminer si ton idée est bonne ou non. Pas en allant cos une voyante mais plutôt en allant rencontrer tes futurs clients et en leur demandant un maximum de retours. C'est d'ailleurs pour ça que je t'avais parlé dés la troisième newsletter de La Vraie Dose de l'importance d'aller tout de suite chercher du retour et je t'avais cuisiné un petit guide à ma sauce pour y arriver comme un chef. C'est ainsi que tu comprendras ta cible, ton offre et surtout ton marché.

Ensuite, toujours le même choix à faire : se concentrer sur les tâches qui apportent le plus de la valeur à mon projet

Tu connais déjà un peu la to-do list de l'entrepreneur : tu as 72 tâches à faire dont 14 priorités... pour hier. De toute évidence, et même si ça ne fait vraiment pas plaisir, il va falloir faire des choix. Déterminer des priorités, accepter des sacrifices. 

Dans cette newsletter de La Vraie Dose, je te parle donc de mon outil magique pour faire des choix : identfi les tâches qui ont le plus de valeur pour mon projet. Alors, là, comme ça, quand on lit le mot "valeur", on a un peu l'impression d'être café philo du coin. Et pourtant, c'est en réalité un conseil pratiquo-pratique comme tu les aimes. Déterminer ce qui a le plus de valeur pour ton entreprise, c'est tout simplement de toujours opter pour l'activité qui va le plus te permettre de gagner des clients, améliorer ton offre et/ou comprendre ton marché. Le reste relève bien davantage du kiff ou du "remettre à plus tard" !

Voilà ce que je te propose de retenir de cette 11ème Vraie Dose :

- Le syndrome de la page blanche est un grand classique entrepreneurial mais ne te fais pas de souci, tu vas arriver à te structurer
- Créer des statuts coûte du temps et de l'argent, il est donc préférable de le faire le plus tard possible
- Contrairement aux idées reçues, l'incorporation juridique de sa société n'est vraiment pas ce qui permet de faire grandir un projet entrepreneurial naissant
- Ta première et unique priorité est bel bien de t'assurer que ton projet est viable en testant ton idée auprès de tes futurs clients
- Prioriser tes tâches en fonction de celles qui apportent le plus de valeur à ton projet est une excellente façon de le faire grandir
- Te concentrer sur ce qui a de la valeur signifie qu'il faut s'attacher uniquement à ce qui permet de gagner des clients, améliorer ton offre et comprendre ton marché

Ton challenge de la semaine : créer ta to-do list spéciale "je ne me concentre uniquement sur ce qui apporte de la valeur"

Je ne te le répéterai jamais assez, je suis moi même apprentie entrepreneure et ne suis donc ni coach ni consultante. En revanche, j'ai de grandes ambitions d'apprentissage collectif ! Donc si t'as envie de mieux t'organiser et te structurer dans ton cheminement entrepreneurial, je te laisse (re)lire la 11ème newsletter de La Vraie Dose pour participer à ce challenge !

Tu veux télécharger la 11ème newsletter de La Vraie Dose ?

Tu peux télécharger et relire en intégralité la 11ème newsletter de La Vraie Dose en cliquant tranquillement sous le joli bouton ci-dessous :

[TEMPS DE LECTURE ESTIMÉ : 10 MINUTES]

Et surtout pour recevoir chaque lundi à 7h ta Vraie Dose d'énergie entrepreneuriale (et donc ne plus manquer aucune newsletter de LVD), tu peux t'inscrire juste là :

 

 

Sarah François